Nagios : l’auteur tente de museler sa communauté pour cause d’avoir été trop libre!!

Posted in Nagios by Nap on February 23, 2010

C’est un cri d’alarme de la communauté Nagios que je me permets de relayer ici. En effet, après une longue phase d’ignorance de cette communauté de la part de l’auteur de l’outil, nous sommes arrivés à un point qui semble sans retour : l’auteur tente de museler la communauté française pour avoir été trop ouverte!!

Revenons un peu sur les faits : lancé il y a plus de 10ans, Nagios est encore à l’heure actuelle l’outil de référence dans le monde de la supervision open source, et de sérieux concurrents comme Zabbix ou Zenoss commencent à lui faire de l’ombre. Dans le domaine de l’open source, et tout particulièrement celui de la supervision, la force des outils reposent sur leur communauté. Celle de Nagios a été fleurissante pendant des années. Cependant, depuis environs deux ans, l’absence de réponse de l’auteur principal aux propositions de cette communauté a légitimement irrité cette communauté, au point de voir fleurir un fork il y a environs un an, nommé Icinga.

Là où l’histoire se complexifie se passe dans la sphère économique des sociétés utilisant et supportant Nagios. Comme pour beaucoup de logiciels commençant à prendre de l’ampleur, après plus de 8 années dédiées au projet l’auteur a légitimement crée une société de support et d’intégration nommée “Nagios Enterprise” et qui a déposé le nom “Nagios”. Le fork “Icinga” est issu de membres de la communauté Nagios qui sont employés par “Netways”, société allemande qui fait elle aussi du support et de l’intégration de Nagios. Si la licence GPLv2 est respectée, l’opportunisme et le manque de fair-play de cette société a fortement irritée l’auteur de Nagios et le reste de la communauté qui est restée fidèle dans sa grande majorité au projet initial.

Cette histoire semble avoir malheureusement eu un effet collatéral : l’auteur de Nagios s’est retourné contre sa communauté et l’ouverture qui a permis ce fork en l’ignorant encore davantage si c’était encore possible, en ne répondant pas par exemple à des propositions d’amélioration substantielles de code. Dernier affront en date et non des moindres : l’auteur demande à ce que lui soit cédé l’enregistrement DNS nagios-fr.org afin qu’il puisse réunir une communauté plus “corporate” car celle-ci a parlée sur son site du projet open source, mais félon à ses yeux, Icinga. Posts qui de plus n’étaient pas particulièrement élogieux. Fork qui au final aura plus coupé l’auteur de sa communauté que simplement un projet en deux.

La coupe est pleine pour la communauté qui se veut aussi ouverte que les outils qu’elle défend. Dans logiciel Open Source, il y “free as in beer” mais aussi “free as in speech”. Olivier Jan, fondateur et leader de cette communauté francophone, a ainsi répondu [1] qu’il ne serait pas possible de se laisser dicter ce sur quoi la communauté pouvait parler. Pour ne pas risquer une hypothétique assignation en justice (pour protection de trademark), il a donc été décidé d’obtempérer à l’attaque en déplaçant le site de la communauté vers monitoring-fr et de donner nagios-fr.org à la société Nagios Enterprise une fois la migration finie.

C’est donc avec une lettre ouverte [2] au titre de “The nagios community wants to keep its open soul” que la communauté demande où ce projet se dirige, s’il sera toujours ouvert et respectueux des principes même des l’open source. Des questions se posent en effet sur la réelle volonté de laisser ce projet open source en gelant la partie GPL et en l’incluant dans une solution fermée (”Nagios XI” éditée et diffusée sous peu par Nagios Enterprise) qui sera vraisemblablement seule à évoluer dans les années à venir. La communauté demande encore comment elle est perçue, si elle a encore sa place et si elle est tenue de tenir sa langue dans sa bouche sous peine de poursuite judiciaire en cas de non respect de la sacro sainte parole corporate de Nagios Enterprise.

Cette communauté fortement active ces dernières année est supportrice de l’industrialisation et le support de Nagios par des sociétés de logiciels libres, mais à la condition de pouvoir garder son âme. Nous souhaitons tous que Nagios conserve son rang qui ne l’oublions pas lui a été apporté grâce au soutient de toute sa communauté et que le projet revienne à la “bonne époque” où les codeurs et personnes de bonne volontés avaient encore leur mots à dire face à la communication marketing.

Espérons que cette lettre ne restera pas lettre morte, car ceci finirait de creuser le gouffre qui sépare l’auteur de Nagios et sa communauté qui est la vraie force motrice du projet et ferait le nid d’un fork qui diviserait encore la communauté, et qui rajouterai encore des noms tabous sur les sites traitant de Nagios.

Toutes les personnes souhaitant apporter leur soutient à notre démarche peux le faire en votant sur http://ideas.nagios.org/a/dtd/22035-3955 (pas besoin d’avoir un compte) qui est le site des idées de Nagios.

[1] : http://www.nagios-fr.org/2010/02/accuse-nagios-fr-org-levez-vous/
[2] : https://sourceforge.net/mailarchive/forum.php?thread_name=20100223103544.9upjoc1mbogwwc4o%40intra.expertise-online.net&forum_name=nagios-devel

EDIT: l’auteur a répondu. Voir pour sa réponse.

Related Posts: