Retour des RMLL

Posted in Nagios, Shinken by Nap on July 12, 2010 6 Comments

Ça y est, les RMLL sont finis, et ont été plutôt intenses :)

Mine de rien, on a bien avancé avec monitoring-fr, on a monté l’association, on n’a pas trop trollé (un peu tout de même hein), et on a bien échangé sur la supervision et comment bien abordé certaines difficultés.

Concernant la conférence, les slides sont dispo sur le site des RMLL : http://2010.rmll.info/IMG/pdf/RMLL2010-AdminSys-SupervisionGrandsEnvironnements.pdf

Grande victoire sur moi même : je ne me suis pas écroulé devant le public. Si certains m’ont trouvé un peu “direct” dans certains réponses, c’est tout simplement car il n’est pas naturel pour moi de monter sur une estrade et que le stress me faisais répondre un peu vite tout simplement, donc désolé si ça en a choqué quelques uns :-? (la prochaine fois je prends quelques bières avant, promis).

J’espère que malgré cela la conférence aura plus (et il me semble que ça a été le cas pour beaucoup). Pour ceux qui l’ont ratée, le montage de la vidéo de la conf est en cours par l’équipe de monitoring-fr.org, je ne manquerai pas de prévenir une fois qu’elle sera dispo en ligne :mrgreen:

J’espère qu’elle fera réagir l’auteur de Nagios dans le bon sens, il est encore temps de se mettre à travailler ensemble. En tout cas, le projet avance, il semble plaire à beaucoup de monde. J’ai ainsi pu rencontrer l’équipe de Fusion Inventory lors des RMLL et il semble que nos projets soient amené à coopérer fortement dans l’avenir ;-)

Je remercie les autres membres de la communauté monitoring-fr ainsi que tous ceux qui sont venus nous faire un petit coucou (il fallait réussir à trouver le site des associations hein…), toutes les idées récupérées sur le stand ne seront pas oubliées comme la catégorisation des alertes ou bien l’importance de la notion problèmes/incidents. La fin de l’année sera animée pour Shinken et ses futurs utilisateurs, et un peu de mouvement dans la monde de la supervision, ça ne fait pas de mal :lol:

Related Posts:

Trackbacks Comments
  • Bonjour Jean,

    Au sujet des bières avant, je te le déconseille : après tu auras une forte envie d’aller aux toilettes avec le stress! :-D

    C’est normal de stresser avant une conférence sur estrade. C’est le contraire qui est anormal. Si tu es passionné par ce que tu vas dire (et je sais que tu l’es), les “spectateurs” le sentent et apprécient naturellement le style que tu prends. Je suis persuadé que ta présentation a plu à beaucoup de monde. Je cours regarder les slides.

  • Auditeur:

    Bonjour,

    J’étais présent à votre conférence aux RMLL, et pour vous dire : c’est bien une des meilleures (voire la meilleure) à laquelle j’ai assisté pendant cette édition, tant au niveau de fond que de la forme. C’est vrai que ça donnait un style “sans concession”, mais c’était assumé et, à la vue de l’historique, certainement justifié. :)
    Je peux dire que ceux autour de moi, au courant de la situation de Nagios comme ceux qui ne l’étaient pas, ont totalement adhéré à votre projet (comment pourrait-il être autrement, se disait-on).

    La seule remarque serait le décalage entre la volonté de divorce nette et franche transpirant de la présentation et la volonté de conciliation et d’intégration s’affichant sur votre blog.

    Bref, bravo ! Et n’hésitez pas à remonter sur une estrade !

    • Nap:

      Merci beaucoup, cela me touche beaucoup :)

      Pour le style “sans concession” en fait j’ai lâché les brides en lançant ce que je pensais réellement tout simplement.

      La différence avec mon style “écrit” c’est que tout simplement quand j’écris j’ai le temps de prendre du recul et de me mettre du point de vue de l’auteur de Nagios, pas seulement du miens. Or pour lui ça ne doit pas être facile je le reconnais. Je suis une certaine menace pour son business, et un “truc incontrôlable” car je ne suis pas en relation commerciale avec Nagios Enterprise (donc pression = 0).

      Ce n’est pas par gentillesse ou faiblesse que je ne lance pas dans ce genre de guerre stérile : le truc c’est que si je fait remarquer trop fort ce genre de chose, Ethan aura de quoi répondre facilement genre : ‘Ah tu vois, c’est contre moi et mes 10ans passé à Nagios que tu fais ça, c’est ton égo démesuré,blabla’, donc je lui offre une porte de sortie énorme. Il n’aura alors jamais à se prononcer sur LA vraie question que lève Shinken :”il va où le projet open source Nagios?”. Il ne faut lui donner aucune occasion d’éviter cette question (à chaque fois il l’évite habilement).

      Si je respecte un acte de non agression, je ne pourrai pas lui poser cette question directement (il l’a évité soigneusement la dernière fois), mais j’espère qu’avoir un projet dynamique et performant comme concurrent compatible va faire lever cette question de la communauté elle même. Si elle vient de moi, il pourra répondre facilement à côté, mais si elle vient de sa communauté, il aura de plus en plus de mal à y répondre, et un jour il dira vraiment ce qu’il a prévu pour Nagios.

      L’idée principale de cette stratégie c’est que se lancer dans une guerre de mot c’est agir par action, et qui dit action dit réaction du même ordre de grandeur, l’action aura un poids limité que ce soit dans le temps ou l’espace. Je compte le mettre devant la vérité par transformation : je transforme l’écosystème Nagios pour que la situation elle même le pousse à se déclarer. Tu peux lutter contre une action assez facilement (Ethan l’a démontré par le passé), mais c’est tout autre chose de lutter contre la situation dans son ensemble.

      Toute similarité avec l’art de la guerre (cf l’article sur la droite du blog) ne serait pas forcément un hasard ;)

      Il faut donc que je garde un peu plus le contrôle dans mes pres et que je reste sur la partie technique, là où Ethan refuse d’aller justement. Je suis mauvais à son petit jeu, autant que je reste là où je ne suis pas paumé, le code :)