Art of (free software) war

Posted in Général by Nap on April 18, 2010 9 Comments
Ce texte fait suite à la lecture de trois ouvrages : « Richard Stallman et la révolution du logiciel
libre », « L’art de la guerre » de Sun Tzu, et « Traité de l’efficacité » de François Jullien. Si le
premier est une oeuvre bien connue des acteurs du monde du libre, les deux dernières méritent
également d’être lues. L’art de la guerre est le grand classique sur la vision des affrontements du
point de vue chinois. Le second en est un approfondissement. Il présente les pensés occidentales et
orientales de l’efficacité de la guerre, mais aussi plus généralement de toute activité humaine. Ce
sont justement ces idées que je vais tenter d’appliquer au monde du libre. Je n’ai fait que tenter
d’appliquer ce qu’il explique si bien à notre environnement.

Lors de la lecture de la biographie de Richard Stallman sortie dernièrement (et dont je recommande chaudement la lecture), un chapitre m’a un peu interpellé : celui qui montre la différence entre le mouvement Open Source et celui du Logiciel Libre.

L’Open Source se concentre sur l’obtention de logiciels les plus performants et stables possibles. C’est une vue purement technique qui pense que la méthode de développement ouverte est la plus performante possible. Ils s’opposent ainsi aux logiciels privateurs en proposant des logiciels ouverts performants.

Le Logiciel Libre repose quant à lui sur la sauvegarde des libertés des utilisateurs. Le fait d’avoir des logiciels au code ouvert n’est qu’une nécessité pour arriver à ce but. Ce n’est pas l’objectif final. Sa principale méthode reste la persuasion sur l’importance de la sauvegarde des libertés. Il s’oppose également aux logiciels privateurs.

J’ai cherché à savoir lequel était le plus “efficace” dans cette guerre face aux logiciels privateurs. Pour cela, j’ai fais un parallèle entre ces deux protagonistes et les méthodes occidentale et chinoise de la stratégie. Les idées utilisées pour décrire l’efficacité de ces dernières sont celles de l’essai “Traité de l’efficacité” de François Jullien (disponible ).

Au final, on voit que le logiciel libre est plus efficace dans cette guerre que le mouvement open source. Ceux qui veulent savoir pourquoi peuvent accéder à cette étude sur ce lien : étude sur l’art de la guerre appliqué au logiciel libre. Une version PDF est également disponible là.